Le lexique – Kite Fish infos

 

  • Agrafe

L’agrafe est un accessoire métallique qui permet de raccorder rapidement différents éléments sur un montage. Elle est pourvue d’un dispositif d’ouverture en forme de boucle, qui s’ouvre et se ferme par pression. Ainsi, il existe de nombreux types d’agrafes.

 

  • Aiguille

L’aiguille est utilisée pour enfiler les appâts. L’aiguille à ver peut avoir une extrémité pointue et l’autre creuse ou encore être creuse des deux côtés. Les modèles avec pointe sont en général un peu plus épaisses que les aiguilles complétement creuses.

 

  • Amorçoir

L’amorçoir est un dispositif immergé qui permet de diffuser de l’amorce pendant la partie de pêche. Un amorçoir est une cage à amorce grillagée. Son principe est de diffuser des effluves sapides à proximité des lignes et d’attirer le poisson vers votre ligne.

 

  • Amorce

L’amorce est un produit naturel utilisé pour attirer les poissons sur les lignes pendant la partie de pêche. À base de poisson, de farines animales et végétales, elle est proposée sous des formes très diverses adaptées aux différents types de poissons.

 

  • Appât

Les appâts pour pêcher en Mer sont nombreux et variés. Le terme désigne l’ensemble des esches naturelles utilisées en pêche : Poissons entiers ou en morceaux, vers marins, crustacés, coquillages, céphalopodes, algues, pâtes etc…

 

  • Avançon

L’avançon est un bas de ligne. L’avançon est un synonyme d’empile : c’est un hameçon monté sur une petite section de Nylon, de fluorocarbone, de câble acier ou encore de tresse.

 

  • Baudrier

Le baudrier est un accessoire qui s’enfile ou se ceinture, permettant de loger le talon des cannes pour faciliter les efforts pendant les combats avec les gros poissons.

 

  • Bobine

Sur un moulinet ou sur un treuil, la bobine sert à stocker le fil de la ligne mère.

 

  • Bord

Les pêches en mer du bord. Le terme Bord désigne l’ensemble des techniques de pêches qui pratiquent à pied en bordure de mer : Surf-casting, pêche à la calée, pêche au flotteur, pêche à la pelote, pêche à soutenir, pêche au lancer,… …et MAINTENANT LE KITEFISHING.

 

  • Calamar

céphalopode pêché à la turlutte. Autre(s) nom(s) : Totène, Encornet. Le calamar, appelé également totène ou encornet, est un céphalopode très recherché par les pêcheurs amateurs. Les calamars se rapprochent en masse des côtes à l’automne et à l’hiver et sont assidûment recherchés par de nombreux spécialistes qui le traquent du bord ou en bateau. Les calamars s’attrapent en pêchant à la turlute, artificielle ou avec une sardine. Très bon dans l’assiette, le calamar constitue également une excellente esche pour la pêche en surf, la calée ou la pose des palangres et au KITEFISHING.

 

  • Calée (pêche à la)

Pêche à l’appât posé – Bord ou Bateau. La pêche à la calée consiste à proposer un appât reposant sur le fond sur un montage plombé. Elle se pratique aussi bien du bord qu’en bateau.

 

  • Caméra (sous-marine)

Capteur vidéo. Filmez toutes vos pêches et vous verrez comment le poisson a mordu sur votre Ligne. ODYSSEY KITEFISHING vous propose un support d’immersion adapté à votre caméra.

 

  • Canne

Les cannes de pêche en mer. Le terme Canne désigne l’ensemble des cannes à pêche utilisées pour pêcher en mer, de même que les cannes servant à armer les treuils modulables de pêche profonde.

 

  • Carbone

Le composant des cannes à pêche modernes. La fibre de verre qui était utilisée pour réaliser le blank des cannes a cédé la place à la fibre de carbone, plus légère, plus nerveuse et plus résonnante.

 

  • Casting

Lancer (action) en Anglais. Le terme Casting peut s’employer pour toutes les techniques qui mettent en œuvre des lancers : lancer de leurre, surf casting, calée, rockfishing, … Casting signifie lancer en Anglais.

 

  • Cerf-volant (kite en anglais)

Objet composé d’une armature légère habillée de papier ou de toile, qui vole grâce au vent et que l’on retient par une longue ficelle ; nouvelle activité sportive pratiquée avec cet objet : le kitefishing.

 

  • Circle Hook

Hameçon circulaire auto ferrant. Autre(s) nom(s) : Hameçon auto-ferrant. Le Circle Hook est un hameçon de forme circulaire avec une pointe rentrante à l’angle très prononcé et légèrement désaxée de l’axe de la tige. Cette courbure et cette pointe particulière rendent l’hameçon auto-ferrant : Il bascule dans la gueule du poisson au moment de la touche sous la tension du fil et crochète le poisson au niveau des lèvres. Un procédé très efficace. Le Circle hook a été mis au point au départ par les Long Linner US qui cherchaient à améliorer le rendement des hameçons classiques sur les lignes dormantes. En pêche à la canne, il ne faut pas ferrer à la touche comme avec un hameçon classique, mais exercer une tension constante sur le fil pour que le Circle Hook pénétre les chairs du poisson « tout seul » par pivotement. Très efficace pour pêcher la bonite au broumé et pour toutes les pêches au vif.

 

  • Corps de ligne

Le corps de ligne désigne le fil stocké dans le moulinet ou treuil. Autre(s) nom(s) : Ligne de pêche, backing, réserve de fil. Le corps de ligne constitue la réserve de fil sur le moulinet, la bobine du treuil, en l’enrouleur manuel. On attache à l’extrémité du corps de ligne la partie terminale du montage. Il peut s’agir d’un leurre, raccordé en direct ou sur une tête de ligne, d’un montage avec une plombée et hameçon(s) monté(s), … Le corps de ligne peut être en Nylon, Multi filament (Tresse), en dacron. La résistance du corps de ligne doit être adaptée à la puissance de la canne utilisée : Une canne de 30 lbs de puissance devra être utilisée avec un fil de 30 lbs (15 kg environ) de résistance au maximum.

 

  • Cyalume

Bâtonnet lumineux qui indique les touches la nuit. Le cyalume couramment appelé Star lite (la marque du modèle original) est un bâtonnet qui devient lumineux après avoir été mis en marche. Le bâton contient deux liquides qui produisent en se mélangeant un halo lumineux très puissant.

 

  • Départ

Lorsque le poisson mord et part avec la ligne. Un départ est une touche violente qui se manifeste par une tirée de la ligne sur plusieurs mètres. Le terme s’utilise en pêche à l’appât à propos de la première touche d’un combat.

 

  • DCP (Dispositif de Concentration de Poisson)

Un DCP est une zone marine aménagée artificiellement pour attirer et fixer toute la chaîne alimentaire sur le secteur. Les DCP se réalisent par immersion de nombreux blocs de bétons creux ou d’épaves, sur des secteurs délimités.

 

  • Emerillon

Accessoire de raccord pour les montages. L’émerillon baril possède un corps de forme cylindrique et il est doté de deux œillets mobiles de chaque côté. Les trois éléments sont indépendants sur certains modèles, sur d’autres, seuls les œillets sont mobiles.

 

  • Epervier

Filet à main pour faire les vifs. Autre(s) nom(s) : Filet à vif, Filet à main, Filet à lancer. Un épervier est un filet à lancer utilisé pour capturer des vifs. De forme circulaire, il est lesté sur toute sa circonférence au niveau d’une sorte de poche ourlée sur l’extrémité du filet. Il se plie sur l’avant-bras selon plusieurs méthodes et il se lance à vue sur les bancs de poissonnets en surface ou légèrement plus en profondeur, raccordé au poignet par une petite drisse. Le filet s’écarte en cercle autour des poissons et les piège à l’intérieur en coulant par les extrémités sur le fond. Il n’y a plus qu’à remonter le filet en tirant tout doucement de manière à refermer progressivement le cercle formé par l’épervier. En resserrant ainsi le filet, les poissons se trouvent coincés dans les mailles ou dans la poche en bas de l’épervier. Un accessoire très utile, mais qui demande un sérieux entrainement pour maîtriser pliages et lancer……..mais le geste du lancer est magnifique.

 

  • Empile

Un bas de ligne pour toutes les pêches. Autre(s) nom(s) : Bas de ligne, Brasseau, Hameçon monté. Le terme empile désigne un bas de ligne particulier. En opposition au bas de ligne traînant ou traînard, qui est plutôt long et posé sur le fond, l’empile est constituée par une portion de ligne plus courte, raccordée en hauteur sur le corps de ligne de manière à ce que les appâts évoluent en suspension au-dessus du substrat, entre deux eaux. L’hameçon de l’empile peut être monté sur une portion de Nylon, de Fluorocarbone ou de câble acier. La taille d’une empile est comprise généralement entre 5 et 50 cm alors qu’un bas de ligne traînard peut mesurer plusieurs mètres.

 

  • Eschage

Piquer une esche sur un hameçon. Réaliser un eschage, c’est présenter un appât en le piquant sur un hameçon. Chaque appât et chaque style de pêche met en œuvre des eschages différents. Pêches au ver enfilés à l’aiguille, pêches au broumé, etc.. …

 

  • Esche

pour la pêche en mer bord et bateau. Les esches pour la pêche en Mer sont nombreuses et variées. Le terme désigne l’ensemble des appâts naturels utilisés en pêche : Poissons entiers ou en morceaux, vers marins, crustacés, coquillages, céphalopodes, algues, pâtes etc…

 

  • Extracteur

Pince à long bec pour décrocher les hameçons. L’extracteur est une pince dégorgeoir utilisée pour extraire les hameçons de la gueule des poissons piqués. Particulièrement recommandée pour extraire les hameçons triples toujours délicats à décrocher ou pour des poissons aux dents acérées.

 

  • Fil (de pêche)

Toutes les lignes utilisées pour la pêche. Le terme fil désigne toutes les lignes utilisées pour la pêche : Fil Nylon, Fil de tresse multifialement, Fil Fluorocarbone, … Désigne aussi bien le fil des corps de ligne, que celui des montages, des bas de lignes, etc…

 

  • Fishing (terme anglais)

Le plaisir et l’art de la pêche. Le terme Fishing désigne l’ensemble des activités de pêche de sportive et récréative. La pratique, la passion et l’art de la pêche.

 

  • Flotteur

Un flotteur est un accessoire flottant qui permet de présenter un appât entre deux eaux. En kitefishing il participe à emmener votre ligne de pêche tracté par le cerf-volant.

 

  • Fluorocarbone

Pour les bas de ligne. Autre(s) nom(s) : Fluoro Carbone, Fluoro Coating, Bas de ligne, shock leader. Le Fluorocarbone est un fil de pêche qui ressemble à du Nylon classique. Sa structure moléculaire et structurelle sont différentes du Nylon et lui confèrent des caractéristiques particulières par rapport à ce dernier. Le Fluorocarbone est plus raide que le Nylon ce qui se révèle un avantage pour la présentation des leurres ou des appâts. Il se révèle également plus solide et plus résistant aux nœuds comme à l’abrasion. Avec un indice de réfraction proche de celui de l’eau, le Fluoro est quasiment invisible en immersion. On l’utilise en pêche fines pour réaliser les bas de lignes destinés aux poissons difficiles comme en pêche lourde en guise d’arracher ou de shock leader en pêche au lancer. Tous les bas de lignes d’ODYSSEY KITEFISHING sont en Fluorocarbone.

 

  • Frein

Le frein du moulinet permet de libérer du fil sous la tension. Autre(s) nom(s) : Frein avant, Frein arrière, Frein à disques, Frein à étoile. Le frein d’un moulinet permet de régler la tension maximale de la ligne en action de pêche. Lorsque la tension provoquée par le poisson est supérieure à la force du frein, le moulinet libère du fil ce qui évite la casse. C’est avec le frein qu’on travaille les gros poissons. Le réglage s’effectue manuellement au feeling ou de façon beaucoup plus précise en utilisant un peson pour être sûr de la puissance de freinage exprimée en kilos. En théorie, on doit régler son frein au tiers de la puissance de la ligne utilisée. Ainsi, avec un fil de 15 kilos (un Nylon de 45 ou 50/100 ou une tresse de 20/100 par exemple), on règlera son frein à 5 kilos de puissance. Le frein se règle différemment selon les modèles de moulinets. Sur les moulinets spinning, on tournera une molette au-dessus de la bobine (moulinet frein avant) ou au contraire à l’arrière du bâti (moulinet frein arrière) pour régler la puissance de freinage. Le frein des moulinets à tambour tournant se règle en tournant une molette crantée située sur l’axe (frein à étoile) ou en actionnant un bouton à curseur (frein à levier).

 

  • Fuji (anneau, porte moulinet)

Marque de référence pour les anneaux des cannes. Fuji est une marque qui produit des composants très techniques et haut de gamme pour le matériel de pêche. L’anneau SIC représente leur produit phare, le premier anneau de canne capable d’endurer l’abrasion de la tresse multi filament.

 

  • Gambas

Grosse crevette utilisée comme appât. La Gambas est une crevette réputée pour la pêche du sar dans l’écume. C’est un très bon appât pour la pêche au flotteur en particulier lorsque la mer remue, en présence d’écume.

 

  • Gants (de pêche)

Pour le confort et la sécurité. Les gants de pêche sont indispensables pour pratiquer certaines techniques très sportives. Spécialement étudiés pour la pratique de la pêche en mer, on trouve des modèles de gants avec des caractéristiques et des spécificités différentes. Ils permettent de protéger les mains pendant les lancer, les combats puissants qui se jouent sur la durée, en fin de bagarre pour attraper un bas de ligne ou saisir un poisson.

 

  • Halieutique

L’art et la science de la pêche. Le terme halieutique désigne la science de l’exploitation des ressources marines et d’eaux douces. Synonyme de pêche, halieutique caractérise tout ce qui touche de près ou de loin à l’art, à l’étude et à la connaissance de la pêche.

 

  • Hameçon

Il existe de très nombreux modèles d’hameçons pour la pêche en mer. On peut les classer en deux familles, les hameçons simples qui présentent une seule pointe et les hameçons triples pourvus de trois branches et trois pointes. On les associe respectivement à la pêche à l’appât et à la pêche au leurre, mais l’inverse est aussi couramment pratiqué : certains leurres sont en effet armés d’hameçons simples (Jigs, Madaï, …) et certaines pêches à l’esche peuvent se pratiquer avec des triples (pelote, broumé, …). Les hameçons peuvent être Inox, en alliage de carbone, affûtés chimiquement, à palette, à œillet, à longue tige, droit, renversé, à hampe courte, longue, mi- longue, … Ils sont proposés dans des tailles différentes avec des formes adaptées à chaque style de pêche. Le piquant, la force du fer, le poids, la forme et la résistance à la corrosion et aux effets du temps déterminent la qualité d’un hameçon.

 

  • Hampe (d’hameçon)

La partie droite de l’hameçon. Autre(s) nom(s) : Tige. Le terme hampe désigne la partie droite d’un hameçon : C’est la tige de l’hameçon. Il existe des hameçons à hampe courte, à hampe longue ou encore à hampe mi- longue.

 

  • Harnais

Équipement de pêche au gros. Un harnais dorsal de pêche au gros sert à soutenir le pêcheur pendant les combats en répartissant l’effort de traction sur la canne : Le harnais est raccordé au moulinet au niveau des arceaux par des sangles de sécurité.

 

  • Huile (de sardine)

L’huile de sardine est proposée en bidon de petite ou grande contenance. On l’utilise comme adjuvant dans les recettes d’amorces (broumé, strouille, …) ou de pâtes (pelote, pâtes à pêche maison, …). L’huile de sardine est aussi mise à profit pour imprégner les leurres et les appâts par immersion plus ou moins prolongée ou par vaporisation. Cela renforce l’attrait des eschages et des leurres qui dégagent ainsi des effluves sapides en action de pêche.

 

  • IFGA

L’IGFA (International Game Fish Association) est une organisation internationale de pêche au gros. Fondée sur des règles d’éthiques et de sportivité, c’est l’association chargée de l’homologation des prises record. L’IGFA certifie également la qualité des fils de pêche utilisés pour les enregistrements de records. Une mention qui figure sur les bobines des fils concernés : Fil Igfa, Fil certifié Igfa, Fil homlogué IGFA, etc…

 

  • Inoxydable

Pièce métallique non sujette à la corrosion. Autre(s) nom(s) : Inox, Acier Inoxydable. L’acier inoxydable, couramment appelé Inox, est un alliage de Fer, de Carbone et de Chrome. C’est la proportion de Chrome qui va déterminer la résistance à l’oxydation. Le terme inoxydable désigne des pièces métalliques (pièces de moulinet, éléments d’accastillage, porte-canne, …) qui ne subissent pas ou peu d’effet de corrosion.

 

  • Kitefishing (terme anglais)

Signifie pêcher à l’aide d’un cerf-volant.

 

  • Lampe (Grand Fond)

Lampe à flash lumineux et/ou ultrasons. Autre(s) nom(s) : Lampe buzz, Lampe flash, Lampe étanche. Une lampe Grands Fonds est une lampe étanche qui émet des flashes lumineux et/ou des ultrasons. Elles favorisent le repérage des montages et des appâts par les poissons en pêche par grande profondeur où l’obscurité règne en maître. Certaines lampes émettent des flashes lumineux, avec plusieurs couleurs possibles, tandis que d’autres modèles produisent en plus des ultrasons reproduisant les fréquences émises par les poissons en détresse. On les fixe sur les montages grands fonds à proximité immédiate des appâts pour les mettre en lumière.

 

  • Ligne (de pêche)

Corps de ligne du montage de pêche. Le terme ligne désigne le corps de ligne d’un montage de pêche : Il peut s’agir de la réserve de fil qui est stockée sur un moulinet ou un treuil, comme du corps de ligne d’une ligne à main enroulée sur un plioir.

 

  • Manivelle (de moulinet)

Permet d’enrouler le fil par rotation. Autre(s) nom(s) : Poignée de combat. Le terme manivelle désigne la poignée mobile qu’on tourne pour enrouler la ligne sur le moulinet. À l’exception des moulinets électriques, tous les moulinets mécaniques sont dotés d’une manivelle qui permet par mise en rotation le rembobinage de la ligne. (Certains moulinets électriques sont aussi dotés d’une manivelle mécanique).

 

  • Moulinet (de pêche)

L’enrouleur de fil monté sur la canne. Autre(s) nom(s) : Fishing Reel. Un moulinet est un enrouleur de fil monté sur une canne : Il enroule le fil, stocke la ligne et freine le poisson pendant les bagarres en libérant du fil par effet de patinage de la bobine pour éviter les casses. On distingue deux familles principales de moulinet, les modèles spinning appelés aussi moulinets à tambour fixe et les moulinets de type traîne appelés moulinets à tambour tournant.

 

  • No-Kill (pêche en)

Les poissons sont remis à l’eau vivants. Autre(s) nom(s) : Catch and Release, Remise à l’eau. Pêcher en No Kill, c’est relâcher ses prises vivantes. Une approche éthique et ludique de la pêche où seules comptent les sensations et le plaisir. C’est une pratique que l’on observe plus souvent en mer aujourd’hui qu’autrefois. Les pêcheurs semblent avoir pris conscience de la raréfaction de la ressource et pratiquent plus la pêche en quête de plaisir et de sensations sans forcément compter sur cette activité pour approvisionner le congélateur.

 

  • Noeud (de pêche)

Aboutage, ligature. Les Nœuds de pêche permettent de relier des lignes, des fils, de nouer des accessoires, … Il existe de nombreux nœuds de pêcheurs, mais il n’est pas forcément besoin de tous les connaître sur le bout des doigts pour bien pêcher. L’essentiel est de maîtriser quelques nœuds classiques, indispensables à la pratique de la pêche. Les nœuds d’hameçons, ligature en montage classique ou inversé (nœud pyrénéen à cordelle), les nœuds d’œillet, nœud de pendu ou nœud de cuillère, pour relier un fil à un accessoire à œillet (hameçon, plomb, émerillon, leurre, …) et les nœuds de raccord, albright ou baril pour relier deux fils différents (Nylon sur Nylon, Tresse sur Fluorocarbone, …), constituent une base de départ pour être capable de monter ses lignes et de réaliser la plupart des montages.

 

  • Odyssey Kitefishing by DV

Le concepteur, fabricant et fournisseur du matériel nécessaire à vos futures pêches !

 

  • Palangre

Ligne dormante avec plusieurs hameçons. Autre(s) nom(s) : Baou, Ligne morte. Une palangre est une ligne de pêche dormante comportant plusieurs hameçons qu’on laisse travailler des heures sous l’eau, reliée en surface à une ou deux bouées, appelées signaux. Le plus souvent, il s’agit d’une ligne de fond, longue de 100 mètres ou plus, montée pour accueillir un bas de ligne esché, un brasseau, tous les 3 ou 4 mètres. Les bas de ligne sont eschés à l’avance et sont stockés sur une bassine à palangre avant d’être mis en pêche. Ils sont montés sur des agrafes rapides, spécial palangre, qui permettent de fixer et d’ôter les bas de ligne très rapidement de la ligne mère pendant la pose ou la relève. Pour éviter les embrouilles, en enroule le corps de ligne sur une large bobine en dégrafant les bas de ligne au fur et à mesure de la remontée. La réglementation autorise un maximum de soixante hameçons en pêche plaisance. Vous pourrez opter pour une seule palangre de 60 hameçons ou pour deux palangres de 30 hameçons chacun.

 

  • Penn

Une marque légendaire pour les pêcheurs sportifs. Autre(s) nom(s) : Penn Reels, Marque de pêche. PENN est une marque de légende pour les pêcheurs sportifs. Pionnière en matière de moulinet de pêche à la traîne, ses produits pour la pêche en mer, cannes et moulinets, sont réputés dans le monde entier pour leur fiabilité et leurs qualités. Des références incontournables, comme les célèbre PENN SENATOR notamment.

 

  • Peson (de pêche)

Pour peser les poissons et régler le frein. Un peson est un accessoire utilisé pour peser les prises et pour régler la puissance du frein des moulinets. C’est une balance portable, munie d’une poignée de soutien et d’un crochet qui permet d’accrocher les prises pour les peser. Les pesons, gradués en kilogrammes et/ou en lbs, sont également utilisés pour régler précisément la force de freinage des moulinets. Pour tarer son frein, on accroche le peson en bout de ligne et on tire sur la canne dans l’axe du fil, jusqu’à ce que le moulinet libère du fil. Si vous voulez pêcher avec 5 kg de frein, le moulinet ne doit pas libérer de fil en-deçà de cette force de tension. Le frein doit être réglé de manière à libérer du fil à partir de la tension de 5 kg, indiquée sur le peson.

 

  • Plioir

Support d’enroulement pour ligne de pêche. Autre(s) nom(s) : Enrouleur, Palangrotte, Liège. Un plioir est un support à la forme étudiée pour enrouler et stocker des lignes de pêche ou des montages : Ligne à main, palangrotte, ligne de traîne, corps de montage (surf, soutenir, …), bas de ligne, … On distingue deux formes principales de plioir : Les enrouleurs « planchettes » rectangulaires : En liège, en bois ou en plastique, en structure pleine ou ajourée, en grande taille pour les lignes à main et en petite taille pour les montages et les bas de ligne. C’est l’enrouleur classique, de forme rectangulaire avec deux échancrures symétriques ou deux branches sur les extrémités qui permettent la tenue en place du fil enroulé. Un accessoire pratique mais qui a tendance à marquer le fil par effet de mémoire au niveau des angles de pliure. Les enrouleurs « ronds » en forme de disque ou de cercle avec gorge(s) de stockage sur la tranche : Les modèles les plus courants sont les plioirs cylindriques en mousse qui sont parfaits pour le stockage et le classement des bas de ligne et des montages. Ils présentent l’avantage de ne pas marquer les Nylon par effet de mémoire puisque les lignes sont enroulées par spires rondes comme sur une bobine.

 

  • Ratio (d’un moulinet)

Vitesse de rotation d’un moulinet. Autre(s) nom(s) : Vitesse de rotation. Le ratio d’un moulinet désigne le nombre de tours de bobine effectué par le pick-up durant un tour complet de manivelle. Un moulinet donné pour un ratio de 6:1 est un modèle dont le pick-up parcourt 6 tours de bobine pendant 1 tour complet de manivelle. C’est une autre échelle de mesure de la vitesse d’enroulement.

 

  • Récupération

Défini la vitesse d’enroulement du fil. Autre(s) nom(s) : Ratio, vitesse d’enroulement. La récupération d’un moulinet désigne sa vitesse d’enroulement, exprimée en mètres par tour de manivelle. Ainsi, un moulinet qui développe une vitesse de récupération de 1 mètre au tour de manivelle (TM ou TdM) est un modèle qui enroule 1 mètre de fil sur la bobine sur un tour de rotation complet de la manivelle.

 

  • Résistance (d’un fil)

La puissance d’un fil exprimée en kg ou lbs. Autre(s) nom(s) : Puissance. La résistance d’un fil de pêche indique la tension maximale qu’on peut lui appliquer. On parle aussi de puissance de la ligne, exprimée en kg ou en lbs. Ainsi, un Nylon donné pour une résistance ou une puissance de 15 kg, pourra théoriquement supporter des tensions inférieures ou égales à 15 kg sans casser. Le frein du moulinet doit être réglé au tiers de la résistance de la ligne pour éviter tout risque de casse en combat. Ainsi pour pêcher avec le Nylon de 15 kg de résistance, la puissance du frein (taré au peson) doit être de 5 kg maximum pour tirer le meilleur parti de la ligne sans risquer la rupture.

 

  • Rush

Tirée continue d’un poisson piqué. Autre(s) nom(s) : Départ, Attaque. Le terme Rush désigne une longue tirée continue de la ligne de pêche par le poisson en cours de combat. Les poissons sportifs mobilisent toutes leurs forces pour produire des démarrages fulgurants. Ces tentatives de fuite effrénées s’accompagnent par une douce musique à l’oreille du pêcheur, celle du cliquet bruiteur du moulinet, entrain de rendre du fil au poisson.

 

  • Sleeve

Pour réaliser des boucles sur du Nylon ou de l’acier. Autre(s) nom(s) : Tube de sertissage. Une sleeve désigne un manchon métallique utilisé pour former des boucles avec des Nylon de gros calibre ou des bas de lignes acier : Montages des leurres sur bas de ligne acier, bas de ligne surf exotique acier ou nylon, … Les montages avec sleeves sont très faciles à réaliser et se révèlent très solides. Le fil à sertir est enfilé dans la sleeve, on forme une boucle avec un retour du fil dans le manchon, en sens inverse : La boucle est formée, il ne reste plus qu’à serrer la sleeve avec une pince dédiée, appelée pince à sleeve, pour sertir le montage.

 

  • Treuil (de pêche)

Un enrouleur de ligne électrique ou manuel. Autre(s) nom(s) : Vire-ligne, Treuil Manuel, Treuil électrique, Treuil de pêche. Un treuil de pêche est enrouleur de ligne automatique ou manuel. On l’utilise pour pêcher à l’appât par grands fonds, pour pêcher en traîne profonde au donwnrigger, pour poser et relever des palangres, pêcher au cerf-volant,etc … Évolutif et modulable, le treuil se fixe simplement sur un des plat-bords du bateau ou à l’intérieur d’un porte canne encastré grâce à un pied de fixation spécial et il permet de pratiquer de nombreuses techniques de pêche différentes.